Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt, vous proposer des services de partage et optimiser les fonctionnalités du site internet. Cliquez ici pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

Le site officiel des organisateurs de voyages en normandie

 

Les lieux phare et les grands noms

Si la Normandie dans son ensemble a été terre d'inspiration pour les impressionnistes, il n'en demeure pas moins que certains lieux auront tout particulièrement nourri leur imagination ou abrité leurs créations.

Dieppe fut le premier lieu de ralliement des impressionnistes. Renoir, Courbet, Blanche, Monet, Pissarro ou Eva Gonzalès s’y retrouvaient régulièrement.

Avant d'étonner par son architecture signée Auguste Perret, Le Havre fut une « place forte » de l'activité créatrice des peintres. On y retrouvera Millet, Boudin, Turner, Jongkind ou bien encore Monet dans ses jeunes années.

Etretat et ses falaises ont, elles aussi, porté les élans créatifs des peintres impressionnistes. Elles seront peintes très tôt par Delacroix qui, enfant, passait ses vacances près de Fécamp.

Considérée également comme l'un des berceaux de l'impressionnisme, Honfleur est la ville natale d'Eugène Boudin, qui initia le jeune Claude Monet à la peinture sur le motif. Nombreux sont les peintres à s'être imprégnés de l'ambiance si singulière qui régnait à Honfleur. Les impressionnistes aimaient y séjourner pour coucher la lumière fascinante de l'estuaire de la Seine sur leur toile. Ils logeaient alors à l'Auberge de la Mère Toutain, devenue aujourd'hui La Ferme Saint Siméon.

Giverny est ce petit village de l'Eure choisi par Monet pour y établir son jardin-atelier. C'est là qu'il va vivre et peindre certaines de ses œuvres les plus célèbres. Le jardin, la maison avec son ameublement et sa décoration, le village tout entier, sont une invitation à la contemplation. Et chaque saison fait du jardin un paysage différent. De nombreux peintres américains y trouvèrent également l'inspiration. C'est ainsi que naquit la « Colonie américaine » de Giverny.

Millet, originaire d'un hameau côtier du nord Cotentin puis résidant au Havre, a su représenter la paysannerie normande au plus proche.

Courbet et Corot, qui représentaient l'avant-garde de la peinture française, et allaient constituer les modèles dont tous les impressionnistes allaient s'inspirer à leurs débuts, ont fréquenté le charmant village de Saint-Céneri-le-Gérei dans l'Orne, aujourd'hui classé parmi les Plus beaux Villages de France.

Degas découvrit dès son plus jeune âge le Haras du Pin dans l’Orne. C'est à l'hippodrome d'Argentan, tout proche, qu'il peint ses premières courses équestres.

Sources : La Normandie, Berceau de l'Impressionnisme, de Jacques-Sylvain Klein.

Cliquez sur les points de repère pour en savoir plus.
Vous pouvez également consulter cette carte en plein écran.

 

© Lesley WILLIAMSON

Musée des Impressionnismes, Giverny (Eure)

© Eric BENARD

Digue sur la Côte d'Albâtre

© Eric LORANG

Le Pont de Tancarville (Seine-maritime)